Blossom·My Lion

Tu es magnifique!

Bonjour à toi, qui vient d’arriver sur cet article. J’espère que tu vas bien.

Aujourd’hui je reviens sur une question importante qui sera sans aucun doute traitée dans d’autres posts sur le blog. Aujourd’hui nous allons parler de la beauté.

Pas la beauté des tutos que l’on peut trouver sur YouTube. Je ne viens pas te faire un cours sur le contouring ou le baking. Non, le sujet du jour c’est La Beauté avec un grand B.

 

Aujourd’hui j’ai décidé de te dire que je te trouvais magnifique.

 

Se sentir joli-e est un concept plutôt abstrait et se regarder dans un miroir peut s’avérer être une véritable épreuve. Dans mon cas, c’est toujours un peu compliqué. Car vois-tu, je ne rentre pas dans les normes de la catégorie beauté de notre chère et tendre société. Je suis plutôt petite et rondouillette, j’ai des formes, et comme la plupart des femmes j’ai des seins et des fesses, sans parler des cuisses qui se touchent. (Oh l’horreur des cuisses qui se touchent!) Et encore je ne vous ai pas montré mon ventre qui en ferait probablement fuir plus d’un-e.

Et pourtant, malgré ce surpoids qui m’a littéralement bouffé la vie pendant près de 6 ans, je peux enfin dire que je me trouve jolie.

Se trouver joli-e n’est pas un crime, vous en avez le droit et je dirai même que vous en avez le devoir.

S’accepter physiquement est une étape longue, remplie d’obstacles qui auront la fâcheuse tendance à te faire te remettre en question et qui seront là pour généralement te rappeler à quel point tu es « trop ceci » ou « pas assez cela ».

Je ne vais pas non plus vous répéter tous les arguments que l’on peut trouver dans les magazines (féminins).

Je ne vais pas non plus te raconter comment j’ai réussi à remonter la pente de la confiance en soi, de l’image de soi, je laisse cette question ou ce témoignage pour un autre article si jamais il t’intéresse.

Aujourd’hui j’avais simplement envie de te rappeler combien tu es joli-e. Alors oui, tu as des complexes. Moi aussi j’en ai. Et alors ? Ça ne m’empêche pas d’être aimée et d’aimer.

 

Ça ne m’empêche plus de m’aimer.

 

Ne pas confondre le fait de s’aimer et de se trouver joli-e avec le narcissisme. Ce sont deux choses complètement différentes. Ce n’est pas parce que tu te regardes le nombril toutes les dix minutes que tu vas te trouver joli-e. Et inversement, ce n’est pas parce que tu te trouves joli-e que cela va faire de toi une personne narcissique.

Se trouver beau ou belle est un processus d’autant plus compliqué si tu n’as pas confiance en toi. Je sais de quoi je parle, je me suis très longtemps trouvée moche, laide et hideuse à cause de mon ventre qui est de loin mon plus gros complexe. Et pourtant, ce ventre rond et ses kilos en trop avec mes poignées d’amour n’ont jamais repoussé mon ex. Bien au contraire, il les aimait.

 

Et puis un jour, j’ai décidé d’arrêter de me focaliser sur mes complexes.

 

Lorsque j’ai eu ce déclic, j’ai voulu me concentrer sur mes « atouts ».  J’aime mes yeux. J’adore leur couleur qui varie entre le bleu et le vert.

J’aime mes cheveux.

J’aime ma poitrine. Je l’ai longtemps trouvé trop imposante. Et pourtant, lorsque je décide de porter de la lingerie, je me sens bien. Je me sens belle. Je me sens sexy.

 

J’aime mes formes. J’aime la manière dont elles donnent du relief à ma silhouette.

 

Et toi ? Qu’est-ce que tu aimes chez toi ?

Je ne t’ai pas fait la liste de mes complexes et des parties de mon corps que j’aime le plus pour ma pavaner. Non. Nous avons tous des complexes. Qu’ils soient physiques et/ou psychologiques. L’important pour réussir à s’accepter et aimer ce reflet que l’on a tant mépriser dans nos miroirs, c’est de trouver avec quoi renverser nos complexes.

Par exemple, je suis petite. 1m60. Alors oui, le fait d’avoir des formes et d’être rondouillette tasse davantage ma silhouette. Et alors ? J’aime mettre des talons qui vont me ré-hausser de plusieurs centimètres et au passage me faire un popotin de dingue!
Lorsque l’on me dit que je suis petite, ma première réaction est de haussée les épaules et de répliquer que « tout ce qui est petit et mignon » (merci à mon ex qui a toujours trouvé les mots pour me faire rire). N’oublions pas l’avantage d’être petit-e fait que la critique va te passer au-dessus, tu vois l’image ?

Par ailleurs, un fois que tu auras réussi à trouver des avantages à tes complexes ou à tes défauts, tu t’apercevras que la confiance que tu avais perdu est en train de revenir, petit à petit. Et là, tu vas commencer à dégager une certaine fraicheur. Ton entourage va ressentir ce changement positif. Tu seras plus sûr-e de toi et auras probablement plus envie de plaisanter, tu n’hésiteras pas à participer aux conversations et à faire de l’humour (même par rapport à tes complexes, si je te jure!).

 

Ne te focalise pas sur ton physique. Focalise-toi sur ce que tu dégages.

 

Une personne, peu importe sa condition physique, sera d’autant plus belle si elle dégage une aura positive. Un sourire, un regard, une démarche assurée … C’est comme si le charisme qui se cachait en toi jusqu’à maintenant explosait pour t’embellir, car il n’y a rien de plus beau qu’une personne sûre d’elle qui sourit.

Même si l’idée de te trouver joli-e ne semble être qu’un rêve, laisse-moi te dire ceci, ça pourrait être un bon départ pour cette ascension :

 

Tu es magnifique !

 

Ne l’oublie pas.

 

À bientôt,

The Lioness ♌️

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s